samedi 27 mai 2017

Quand il fait chaud si chaud, je cuisine sans cuisson ! Cheese-cake au yaourt de brebis pêche et framboises...

Ça y est, il fallait bien que ça arrive, le soleil est revenu et je me retrouve de nouveau comme le pingouin entre le marteau et l'enclume à me faire fondre la p'tite couche de gras... enfin p'tite...
Je crois que je me suis rendu compte que je n'aimais pas la chaleur la première fois où je suis parti du côté de Grenade, la terre supposée de nos ancêtres, en compagnie de ma chère mère. Je n'étais pas grand, je portais encore des pantalons courts et d'atroces chemisettes à carreaux que ma mère adorait mais qui moi... Je n'étais donc pas bien haut de taille, mais j'ai tout de même senti en arrivant là-bas que j'étais déjà bien plus taillé pour les climats parisiens que pour ceux du sud du sud. 
Il n'y avait en fait que deux moments qui me convenaient pendant cette escapade grenadine, celui où nous entrions au Corte Inglés, le grand magasin de là-bas, pour faire quelques courses, et que je prenais de plein fouet la climatisation à l'entrée du magasin. Et quand nous allions nous mettre au frais sous les arbres assis juste juste à côté de la machine à faire les granités... Je ne sais pas si c'est parce que je rêvais que c'était moi qui étais brassé dans la machine, mais j'avais l'impression d'une fraîcheur qui n'existait sans doute pas...
En tout cas quand je restais, comme ça presque immobile, à apprécier cette fraîcheur retrouvée pendant quelques secondes je sentais les yeux de ma mère se lever au ciel, déçue de mon manque d'hispagnitude... Bon, par la suite l'un et l'autre avons eu bien d'autres occasions de lever les yeux au ciel à tour de rôle, mais ça c'est une autre histoire.
Je n'aime donc pas la chaleur et quand il fait ce temps pas question de mettre le feu ou le four en route alors place à la cuisine qui ne cuit pas avec ce cheese-cake tout à fait frais !
Cheese-cake au yaourt de brebis pêches et framboises...
Ingrédients : 2 yaourt au brebis Lou Pérac – 150g de fromage frais à tartiner - 2càs de confiture de pêche – 1 vingtaine de framboises – 1càs de jus de citron - 60g de sucre en poudre - 12 spéculoos – 45g de beurre – 1càs de cassonade - 3 feuilles de gélatine
Mettez les Spéculoos dans un mixer et réduisez-les en poudre. Ajoutez le beurre et la cassonade et mixez jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Écrasez cette pâte dans un moule d'environ 18cm de diamètre de préférence à charnière dont vous aurez couvert le fond avec du papier sulfurisé puis mettez le moule au congélateur le temps de préparer le reste des ingrédients.
Faites tremper la gélatine dans un bol d’eau froide
Versez dans un saladier les yaourts de brebis, le fromage frais, la confiture à la pêche et le sucre en poudre et fouettez le tout.
Ajoutez le jus de citron et fouettez encore.
Essorez la gélatine, mélangez-la dans un bol avec une cuillère d’eau chaude et incorporez-la à la crème en redonnant un coup de fouet.
Versez le tout dans le moule, je vous conseille de tapisser les côtés du moule avec des feuilles de rhodoïd, sinon pour démouler c'est tendu. Vous n'avez plus qu'à enfoncer les framboises dans la crème et puis mettre au frais le cheese-cake au moins 4 heures ou si possible jusqu’au lendemain.
Et au moment de servir si vous avez une meringue qui traîne par là faites-lui la peau au-dessus du cheese-cake...
Mais pourquoi, bon et maintenant je vais cuisiner quoi sans cuisson ? est-ce que je vous raconte ça...

jeudi 25 mai 2017

Petite recette en quelques images... Mes palets bretons comme des tartelettes au citron !

Des fois quand je vois une recette, comme je l'ai déjà dit par ici, c'est toute suite maintenant qu'il me la faut ! Et c'est ce qui est arrivé en voyant un des arrangement que sait faire, Maï, une de mes complices préférées... il me la faillait là maintenant tout de suite ! Alors la voilà... surtout en image pour changer !
Mes palets bretons comme des tartelettes au citron
Étalez une boite de palets breton sur une table, attention l'ordre est très important, enfin plus le désordre d'ailleurs... Enfin relativement important il faut juste que vous puissiez mettre la crème dessus !
Et après préparez une crème pâtissière au citron. Mettez d'abord 1 feuille de gélatine à tremper. Fouettez ensuite 2 jaunes d’œuf dans un saladier avec 45g de sucre en poudre, ajoutez 20g de Maïzena et refouettez. Faites alors chauffer 25cl de lait au micro-ondes et versez le lait dans le saladier en fouettant le tout. Versez dans une casserole et faite épaissir pendant quelques minutes à feu moyen en remuant tout le temps. 
Quand la crème est bien onctueuse, essorez la gélatine, ajoutez-la dans la casserole, ajoutez en même temps 1càc de zeste de citron râpé très très fin et remuez. Versez le contenu de la casserole dans un grand bol, filmez au contact et laissez refroidir.
Quand la crème est bien froide glissez-la dans une poche à douille et garnissez bien les palets avec. Ensuite un peu de zeste de citron vert dessus et de la meringue écrasée et... c'est tout !
J'ai fait six palets parce que j'en avais six dans la boite mais avec la crème vous pouvez en faire 10 ou 12.
Mais pourquoi, bon qu'est-ce qu'elle va bien m'inventer maintenant... est-ce que je vous raconte ça...

mardi 23 mai 2017

Mes cookies passent au salé pour que je puisse encore en faire ! Apéro’cookies au chèvre et aux olives…


Comme l’autre qui adooooorait les sushis moi ce que j’adore c’est les coooookies ! Du coup, j’ai dû en faire à toutes les sauces, à tous les parfums et de toutes les tailles depuis le temps que j’ai ouvert ma cuisine virtuelle par ici.
Sauf que la révolte gronde par chez moi ! Forcément comme à chaque fois qu’on me demande de refaire une recette je réponds invariablement j’peux pas j’l’ai déjà faite… Quand j’annonce tout guilleret que je vais faire des cookies, ça gronde, ça rechigne, c’est presque le soulèvement et je sens qu’il n’y pas loin entre moi et du goudron et des plumes ! Chacun y va alors de son quand c’est moi qui demande que tu refasses, là pas question mais pour les cookies c’est toujours oui… Un peu comme s’ils étaient devenus l’ennemi à abattre.
Bon, comme je suis plutôt du genre à aimer la paix au foyer, j’me modère et j’évite d’en faire tous les trois jours, mais aujourd’hui, y’a pas j’avais envie, envie, envie… de cookies ! Et donc j’ai rusé, j’ai claironné d’abord j’vais faire des cookies ! Et quand tous les yeux révolver étaient posés sur moi j’ai ajouté… oui, mais des salés !
Apéro’cookies au chèvre et aux olives…

Ingrédients : 180g de farine – ½ càc de levure chimique - 150g d’amandes effilées – 150g de crottin de chèvre bien sec râpé – 60g d’olives hachées assez finement - 1càc de thym frais – 1càs d’huile d’olive – 60g de beurre fondu – 12cl de lait - ¼ de càc de fleur de sel – poivre

Etalez 90g d’amandes effilées sur une plaque couverte de papier sulfurisé et glissez la plaque pendant une dizaine de minutes dans un four préchauffé à 160°.

Mélangez dans un saladier la farine, la levure, les amandes dorées, le crottin, les olives et le thym. Mélangez les liquides dans un bol puis ajoutez-les dans le saladier et mélangez le tout.

Faites des boules de pâte d’environ 30g roulez-les dans les amandes restantes et écrasez-les entre la paume de vos mains de manière à bien les aplatir. Déposez les disques de pâtes ainsi aplatis sur une plaque couverte de papier sulfurisée et quand vous avez déposé tous les disques enfournez la plaque dans le four toujours à 160° pendant une vingtaine de minutes. Pensez à retourner la plaque à mi-cuisson.

Une fois cuit déposez vos cookies sur une grille et laissez-les refroidir.
Mais pourquoi, et sucrés-salés je pourrais mes coooookies… est-ce que je vous raconte ça…

lundi 22 mai 2017

Et si vous m'aidiez à trouver mes dernières soupes repas... Et le retour de ma soupe repas préférée, la soupe de crevettes à la thaïlandaise !

Pas plus tard qu'hier je vous disais que chaque livre est une aventure différente... certes ! Mais il y a quand même un moment qui revient à chaque fois que j'écris un livre, ce moment où tu as beau te gratter le cuir chevelu et la barbe et que rien, non rien de rien, ne te vient !
Ben oui, parce que pour écrire un livre il faut des recettes, souvent beaucoup de recettes, et quelques fois des recettes qui ont en commun d'être d'une seule et même catégorie. Les cheese cakes, l'apéro, les brownies ou les plats du soir, les cookies ou les éclairs et bien d'autres thèmes m'ont donc déjà contraint à des longs longs grattages de tête en me demandant mais comment est-ce que je vais bien pouvoir remplir toutes les cases, trouver toutes ces recettes... Bon à la fin on y arrive, bon gré mal gré on finit toujours par avoir les 30, 50 ou même 90 recettes nécessaires à finir le p'tit dernier... mais des fois on connaît quand même quelques frayeurs !
Il m'est même arrivé de me réveiller la nuit, l’œil passablement exorbité en criant un éclair aux escargots, un éclair aux escargot ! c'est une bonne idée hein hein ! Généralement je n'attends même pas une réponse avant de me dire que finalement ce n'est peut-être pas une si bonne idée... Et je retourne alors bien vite au sommeil en espérant que le prochain rêve soit plus charitable avec mon inspiration.
Bon généralement le matin je n'ai pas attrapé une nouvelle recette mais j'ai en tout cas éliminé pas mal de possibilité plus farfelues les unes que les autres... c'est toujours ça de gagné.
Et cette fois ce sont donc 90 recettes de soupes repas que je dois finir... dans quelques jours, pour le petit prochain qui sortira quand les jours iront en se rafraîchissant et... eh ben il me manque encore deux ou trois idées pour boucler le bouclage ! Alors je me suis dit que si jamais vous aviez quelques idées de ces soupes qui à elles seules peuvent nous caler l'estomac pendant un repas tout en restant assez simple, eh bien je n'aurais rien contre, alors n'hésitez pas !
Et pour illustrer ma recherche revoilà une soupe repas déjà parue par ici mais dont je ne me lasse pas. Une soupe que j'avais attrapée en Thaïlande, aussi parfumée que... redoutablement épicée !
Petite soupe de crevettes à la thaïlandaise
Ingrédients :  1kg5 de très grosses gambas – 500g de champignons thaïlandais (ce sont les champignon ronds sur les photos des ingrédients et il peuvent très bien être remplacés par des champignons de Paris) - 1litre d'eau –50g de galanga – 3 feuilles de kaffir – 3 tiges de citronnelle – le jus d'1citron vert – 4 ou 5càs de Nam pla (ou de Nuoc nâm) – 50g de tamarin ou 1càc de pâte de tamarin – 1càc de piments frais pilés, ou moins selon votre goût - de la coriandre fraîche (soyez généreux)
Faites chauffer l'eau et préparez les ingrédients.
Faites tremper le tamarin quelque soit la forme que vous avez dans un demi-verre d'eau puis filtrez pour récupérer seulement le jus.
Coupez les champignons en deux ou en quatre selon leur taille. Coupez en tranches le galanga après l'avoir épluché. Coupez les tiges de citronnelle en tronçons comme sur la photo des ingrédients. Enlevez la nervure du kaffir en séparant les feuilles en deux.
Décarcassez les gambas. Ici on coupe les pattes et la tête en biseau comme sur la photo pour décarcasser les bêtes, histoire d'en garder les sucs. Mais vous pouvez aussi enlever toute la tête.
Ajoutez dans l'eau dès qu'elle arrive à ébullition le galanga, la citronnelle et le kaffir. Puis baissez le feu pour obtenir de tout petits bouillons.
Ajoutez le Nam pla, le jus du citron et le sucre, là ajustez à votre goût avec sans doute un peu plus des deux.
Ajoutez les champignons et 2 ou 3 tiges de coriandre, notre cuistot a mis ce moment là une autre herbe, la longue plate sur les photos mais pour la trouver en France (d'ailleurs si quelqu'un en connaît le nom je suis preneur !)… En plus elle a un goût proche de la coriandre. Laissez cuire 3 minutes.
Ajoutez une ou deux cuillères à soupe de votre jus de tamarin et les piments pilés à votre goût.
Ajoutez les gambas et laissez cuire selon leur taille, une petite dizaine de minutes pas plus même si par ici on aime les crevettes souvent très très cuites.
Dès que les crevettes sont cuits à table !
N'oubliez pas de couvrir généreusement les plats au moment de servir avec de la coriandre grossièrement hachée.
Cette soupe se mange aussi en ajoutant au dernier moment un peu de pâte de piment doux aux arachides et aux crevettes séchées mais ça c'est une autre histoire…et surtout elle est déjà parfaite comme ça.
Chai shrimp soup
Ingredients: 1kg5 King prawns - 500g Thai mushroom (they are the round ones in the picture but you can replace them with button mushroom) - 1l water - 50g galangal - 3 kaffir lime leaves - 3 lemongrass stems - 1 lime juice - 4 or 5 Tbsp fish sauce - 50g tamarind or 1 tsp tamarind paste - 1 tsp crushed chilli peppers (or less, to your taste) - fresh coriander (generously)
Heat up the water and prepare the ingredients.
Whether in paste or not, soak the tamarind in 1/2 cup of water and filter to get the juice.
Halve or quarter the mushrooms according to their sizes.
Peel and slice the galangal.
Cut the lemongrass stems into sections like in the picture with all the ingredients.
Split the kaffir lime leaves in 2, getting rid of the central rib.
Shell the king prawns. In Thailand, they cut the legs and heads askew (look at the pic) so they keep all their juice. But you can remove the whole head as well.
When the water reaches the boil, put the galangal, lemongrass and kaffir lime leaves in the pot and turn the heat down to simmering.
Add the fish sauce, lime juice and sugar. Taste and add to your taste, probably a bit more of both.
Add the mushrooms and 2 or 3 sprigs of coriander. Let cook for 3 minutes.
Add a couple of Tbsp of tamarind juice and as much chilli pepper as you like.
Add the prawns and let cook according to their sizes, barely 10 minutes, even if over there, they like them really cooked!
As soon as they’re cooked, serve immediately.
Don’t forget to generously add more roughly chopped coriander on top of the soup.
You could also add, at the very last minute, some sweet chilli, peanut and dried shrimp paste but that’s another story… and it’s already just perfect that way!
Mais pourquoi, bon et le suivant ça sera quoi d'ailleurs... est-ce que je vous raconte ça...

PS : Il  va de soi que si je retiens une de vos recettes je vous citerai dans cet ouvrage à venir...

dimanche 21 mai 2017

I love plancha est arrivé ! Et trois recettes pour vous donner une furieuse envie de plancha !

Les livres sont toujours des aventures particulières, aucun ne ressemble au précédent et ne sera semblable au suivant. Déjà parce qu'on ne fait pas les livres tout seul... bon il arrive que l'on passe plein plein de temps tout seul devant ses plats, son appareil photo et son traitement de texte... mais il y a toujours un moment où d'autres vous accompagnent au moins pour un moment. 
Et dans cette nouvelle aventure, dans l'écriture de ce I Love Plancha ! sorti chez Solar, j'ai bien sûr été accompagné par mon éditeur et ses équipes que je retrouve toujours avec le même plaisir, mais aussi par une autre équipe qui est venue nous rejoindre, celle de Eno, ceux qui font ces planchas avec lesquelles j'ai passé plusieurs mois.
Les rencontres sont des choses curieuses puisque nous nous étions déjà rencontrés il y a fort fort longtemps, juste un petit moment presque entre deux portes, mais un moment que nous avions suffisamment apprécié et dont nous nous souvenions, les uns et les autres, pour nous retrouver pour une aventure donc bien plus longue cette fois ci !
Et voilà comment quelques mois plus tard, ce livre-là est arrivé et que je peux aujourd'hui vous le présenter ici ! Et surtout vous proposer trois petites recettes extraites de l'ouvrage peut-être pour vous donner envie d'aller plus loin...
Et comme j'ai toujours autant de plaisir à recevoir mes nouveaux livres, j'ai aussi envie de vous l'offrir et même de vous en offrir 3 exemplaires !
Pour participer et essayer de gagner un des trois exemplaires c'est tout simple il faut simplement liker la page Facebook du blog là : Doriancuisine.com et laisser un commentaire sur le message Facebook (et uniquement là pas sur le blog) proposant de gagner les livres. Et après-demain mardi à minuit de ma main innocente (la main innocente de mon hamster étant de plus en plus difficile à attraper), je tirerai au sort trois d'entre vous qui recevront très vite un exemplaire du livre en question... Tout simple donc ! A vous de jouer !
Maquereaux aux herbes de Provence
Ingrédients : 4 maquereaux vidés et étêtés - 8 branches de thym - 4 branches de romarin - 1 citron (pour servir) - Sel et poivre
Ouvrez les maquereaux jusqu’à la queue, et garnissez chacun d’eux d’1 branche de romarin et de 2 branches de thym. Ficelez chaque poisson à l’aide d’une ficelle de boucher pour maintenir l’ensemble. Faites cuire les maquereaux sur la plancha 3 à 4 minutes de chaque côté à feu vif. Salez, poivrez et servez accompagné d’une rondelle de citron.
Astuce : Vous pouvez aussi réaliser ce plat avec de grosses sardines
Brochettes kebab d’agneau
Ingrédients : 800 g d’agneau coupé en gros cubes - 12 oignons grelots coupés en 2 - 6 mini poivrons coupés en 4 - 4 branches de thym effeuillées - 4 pincées de raz el hanout - Sel et poivre
Sur 8 piques à brochette, enfilez alternativement morceaux de poivrons, d’agneau et d’oignons, salez et poivrez. Faites cuire vos brochettes sur la plancha à feu vif 2 à 3 minutes sur chaque face. Posez deux brochettes sur chaque assiette, saupoudrez une pincée de raz el hanout, puis de thym effeuillé, dégustez sans tarder.
Astuce : Servez vos brochettes accompagnées d’un petit bol de harissa, dont chacun pourra se servir selon son goût.
Pommes rôties au fromage blanc et au miel
Ingrédients : 4 pommes - 400g de fromage blanc - 4 c. à soupe de miel liquide - 2 tiges de menthe effeuillées - 4 framboises surgelées - 4 c. à soupe de pistaches hachées
Coupez les pommes en 4 rondelles sans les peler. Faites-les cuire à feu assez vif sur la plancha 3 minutes de chaque côté.
Badigeonnez-les alors de miel au pinceau et reposez-les sur la plancha 1 minute de chaque côté.
Etalez le fromage blanc au fond des assiettes. Déposez les pommes. Parsemez par-dessus les pistaches, les feuilles de menthe et les framboises coupées en morceaux comme ds graines. Versez le miel restant et dégustez sans attendre.
Astuce : Vous pouvez remplacer le fromage blanc par du yaourt bulgare.
https://www.amazon.fr/Plancha-mania-Dorian-Nieto/dp/2263150250/ref=sr_1_7?ie=UTF8&qid=1495393898&sr=8-7&keywords=dorian+nieto
Mais pourquoi, bon j'ai pas une soupe sur le feu moi au fait... est-ce que je vous raconte ça...

vendredi 19 mai 2017

12 ingrédients 3 nouvelles recettes... Je cuisine un p'tit repas avec 4 ingrédients !

J'ai toujours aimé rencontrer mes lectrices... Forcément mes lecteurs sont souvent des lectrices ! J'aimerais que plus de garçons mais... J'ai rencontré l'une d'entre-elles hier soir et nous avons papoté, papoté, je vous reparlerai d'elle d'ailleurs très bientôt, mais là c'est surtout ce qu'elle m'a dit qui...

Elle m'a dit que son fils, pas encore très grand, attrapait de temps en temps mon livre, mon Je cuisine avec 4 ingrédients paru chez Solar, le feuilletait, puis filait avec sa carte bleue, à elle, au Franprix du coin acheter 4 ingrédients et s'amusait à faire une de mes p'tites recettes. Quand tu écris des livres de cuisine et que tu entends ça tu te dis que tu peux mourir... bon pas longtemps parce que très vite tu te rappelles qu'il te reste encore deux ou trois trucs à faire avant, mais pendant une seconde tes pieds ne touchent plus le sol et c'est bien agréable !
Du coup aujourd'hui les recettes avec 4 ingrédients sont de retour et cette fois pour préparer un p'tit repas tout simple et léger qui pourrait faire l'affaire d'un dimanche soir...
Caviar d'aubergine 
Ingrédients : 4 aubergines, 3càs de tahini, 3càs d'huile d'olive, 3càs de jus de citron
Préchauffez votre four à 180°.
Coupez les aubergines en deux dans la longueur puis quadrillez la chair en l'entaillant profondément au couteau.
Déposez ces demi-aubergines sur une plaque couverte d'une feuille de cuisson. Arrosez les aubergines avec l'huile d'olive.
Enfournez la plaque et faites cuire 1heure en vérifiant que les aubergines ne brûlent pas.
Retirez la chair des aubergines avec une cuillère à soupe et jetez la peau.
Versez la chair dans un mixer, ajoutez le tahini et le jus de citron, salez, poivrez et mixez le tout sans trop insister, il ne faut pas réduire l'aubergine en crème mais mixer grossièrement.
Servez le caviar d'aubergine avec des tranches de pain grillé.
L'ingrédient de plus : 2 ou 3 pincées de cumin en poudre. Ajoutez le cumin dans le mixer en même temps que le sel et le poivre.
Ceviche de saumon  
Ingrédients :  350g de saumon frais, 1 petit oignon rouge, 1 petit bouquet de coriandre, 6 citrons verts
Coupez le saumon en cubes  d'1cm de côté environ. Placez-les dans un plat, salez avec une càc de sel, couvrez d'eau bien froide et laissez mariner le temps de préparer les autres ingrédients.
Pelez puis coupez l’oignon en quatre, émincez ensuite les quarts d'oignon en tranches.
Pressez les citrons verts.
Rincez puis égouttez bien le saumon, remettez-le dans le plat, ajoutez l'oignon et 3 ou 4 tiges de coriandre. Couvrez avec le jus de citron et réservez une quinzaine de minutes au frais.
Effeuillez 3 ou 4 tiges de coriandre et hachez les feuilles assez grossièrement.
Retirez les tiges de coriandre du plat de marinade et égouttez bien tout le reste.
Mettez le saumon et l'oignon dans un plat de service et ajoutez alors la coriandre hachée et
dégustez sans attendre
Ingrédient en plus : 1 petit piment rouge. Hachez très finement le piment et parsemez-le sur le saumon en même temps que la coriandre hachée.
Crème caramélisée au Baileys
Ingrédients : 3 jaunes d'œufs, 35cl de crème liquide entière, 180g de sucre en poudre, 12cl de Baileys
Préchauffez votre four à 150°.
Fouettez dans un saladier les jaunes d'œufs et 60g de sucre en poudre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Versez la crème et le Baileys dans une casserole et portez à ébullition.
Versez la crème en filet sur les œufs tout en les fouettant.
Versez le tout dans des ramequins.
Déposez les ramequins dans un plat puis remplissez le plat d'eau jusqu'à mi-hauteur des ramequins.
Enfournez et faites cuire pendant 45minutes.
Laissez ensuite tiédir puis mettez au frais 2 heures.
Versez les 120g de sucre en poudre restant dans une casserole et faites-le fondre à feu doux. Dès que le sucre a fondu et commence à prendre une jolie couleur caramélisée, retirez la casserole du feu.
Versez dans la casserole 10cl d'eau bouillante en prenant garde aux possibles projections.
Le caramel va sans doute durcir à ce moment-là. Remettez la casserole sur feu assez doux et fouettez doucement jusqu'à ce que le sucre ait de nouveau fondu, comptez une dizaine de minutes.
Dès que ce caramel est prêt versez sur les crèmes au Baileys et remettez au frais 1heure.
L'ingrédient de plus : 2càs de whisky. Ajoutez le whisky à la crème et au Baileys dans la casserole.
Mais pourquoi, si les enfants se mettent à la cuisine tout n'est peut-être pas perdu non ? est-ce que je vous raconte ça...

jeudi 18 mai 2017

Le jeudi c'est raviolis et Giovanni ! Deux recettes sinon rien !!!

Encore un bon moment passé l'autre jour à cuisiner, à échanger, à découvrir en bonne compagnie... C'est fou comme les choses peuvent être simples quand on est bien accompagné de quelques cuisinières et cuisiniers qui ne demandent qu'à passer un bon moment et manger quelques jolis plats après les avoir préparés. Et finalement je me dis que si j'ai toujours envie de cuisiner c'est peut-être juste pour ça, pour nous retrouver autour des fourneaux, nous amuser et ensuite nous mettre à table...


C'est donc ce que nous avons fait tous ensemble, lors d'une soirée où nous avons cuisiné un des grands classiques de la gamme Giovanni Rana, les Cappelletti jambon cru et ensuite découvert la nouvelle gamme Tortellini du Monde en voyageant en direction de la Grèce avec les tortellini feta et olives Kalamata. Et voilà maintenant les deux recettes que nous avons préparées ensemble et dévorées ensuite sans autre forme de procès !
Cappelletti Jambon cru en ragoût
Ingrédients pour 2 personnes: Cappelletti Jambon cru Giovanni Rana : 250g - 400g de tomates concassées - ½ poivron rouge coupé en petits dés - 1 petite courgette coupée en petits dés - ½ oignon coupé en petits dés - 20cl de bouillon de légumes (si possible maison) - 2càs de parmesan râpé - ½càc de zeste de citron râpé - 3 à 4 branches de thym effeuillées - 3 à 4 branches de basilic effeuillées - 1càc de pignons de pin - 1càs d'huile d'olive - 1 gousse d'ail hachée finement - Sel et poivre du moulin
Faites cuire les Cappelletti Giovanni Rana comme indiqué sur l'emballage.
Dans une grande sauteuse à feu moyen, versez l'huile d'olive et faites-y revenir l'ail, l'oignon et le poivron pendant 5 minutes en remuant régulièrement. Ajoutez les tomates, le thym et la moitié du basilic ainsi que le bouillon. Salez et poivrez, et laissez cuire 10 minutes en remuant régulièrement. Ajoutez la courgette et laissez cuire 3 minutes supplémentaires, puis ajoutez les Cappelletti, et réservez.
Dans un bol, mélangez les pignons grossièrement hachés, le parmesan râpé et le zeste de citron. Servez les Cappelletti dans leur sauce, puis saupoudrez du mélange de pignons, du reste de feuilles de basilic, et dégustez.
Tortellini du Monde Giovanni Rana Feta et olives Kalamata aux coques
Ingrédients pour 2 personnes : Tortellini du Monde Giovanni Rana Feta et olives Kalamata : 250g - 400g de coques - 30g de Feta - 10cl de crème liquide - 1 gousse d'ail - 3 ou 4 tiges de basilic effeuillées - 1 petit piment (ou moins selon votre goût !) - 1càs d'huile d'olive - Sel et poivre du moulin
Faites cuire les Tortellini Giovanni Rana comme indiqué sur l'emballage.
Rincez les coques plusieurs fois à l'eau claire. Passez l'ail au presse-ail après l'avoir épluché, et émincez finement le piment. Faites ouvrir les coques dans une casserole à feu vif puis retirez-les.
Recueillez le jus des coques dans un bol à l'aide d'une passoire garnie d'une gaze, puis rincez les coques à nouveau. Dans une grande sauteuse, versez l'huile, l'ail et le piment et faites revenir 1 à 2 minutes en remuant régulièrement, salez et poivrez.
Ajoutez la crème et le jus des coques, et faites chauffer 2 à 3 minutes. Incorporez les coques, les Tortellini, mélangez puis servez et saupoudrez de feta émietté et de feuilles de basilic.
Article sponsorisé
Mais pourquoi, bon et si on se refaisait une p'tite soirée juste pour le plaisir... est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 14 mai 2017

Et si on gagnait des livres de cuisine par ici le dimanche... Bistrot Cantine le livre de Chef Damien à gagner et son gaspacho à ma manière...

Il y a des livres qui vous tiennent plus à cœur que d'autres pour un tas de raisons aussi diverses que variées... Parce que c'est le premier, parce que on s'est particulièrement investi pour qu'il vous ressemble vraiment, parce qu'on l'a fait avec un ami... Le livre que j'avais eu la chance de faire avec Damien, son Bistrot Cantine, Les meilleurs recettes de Chef Damien, est de ceux-là.
 
Je vous avais déjà parlé de ce livre lors de sa sortie par ici, là précisément, et aujourd'hui je ne vais pas vous en reparler mais vous proposer d'en gagner trois exemplaires !
J'ai beaucoup beaucoup de livres de cuisine, chez moi ce n'est pas beaucoup qu'on dit, c'est trop et il m'en arrive encore et encore chaque semaine. Loin de moi l'idée de m'en plaindre bien au contraire, j'aime ces livres, il m'arrive même de leur parler c'est vous dire... Mais je me rends compte que mon beaucoup est peut-être trop...
Du coup je me suis dit que de temps le dimanche je pourrais vous en faire gagner un ou trois comme aujourd'hui !
Donc pour participer et essayer de gagner un des trois exemplaires c'est tout simple il faut simplement liker la page Facebook du blog là : Doriancuisine.com et laisser un commentaire sur le message Facebook (et uniquement là pas sur le blog) proposant de gagner le ou les livres. Et demain lundi à minuit de ma main innocente (la main innocente de mon hamster étant de plus en plus difficile à attraper), je tirerai au sort trois d'entre vous qui recevront très vite un exemplaire du livre en question... Tout simple donc ! A vous de jouer !
Le gaspacho de Damien... un peu à ma manière...
Ingrédients :
Pour le gaspacho :500g de tomates du type cœur de bœuf – 1 petit branche de céleri – 50g de concombre – 50g de poivron jaune - 1 petit oignon nouveau – 1 gousse d'ail – 3 cl d'huile d'olive – 3 cl de vinaigre de Xéres – 30g de mie de pain rassie coupé en cubes – sel et poivre et piment d'Espelette !
Pour le dessus : 1 petit tomate (n'hésitez pas à jouer sur les couleurs!) coupées en tout petits cubes - 1càs de branche de céleri coupée en tout petit cubes – 1càs de poivron jaune coupé en tout petits cubes - 1 ou 2 tiges de basilic effeuillées – 1 petit bol de cubes de pain grillées - de l'huile d'olive
Mettez dans un saladier les tomates, le céleri, le concombre, le poivron, l'oignon et l'ail, tout ça coupé en morceaux. Ajoutez le pain, l'huile et le vinaigre, salez et poivrez, un peu de piment d'Espelette et mélangez le tout. Mettez au frais jusqu'au moment de manger et Damien conseille au moins 6 bonnes heures au frais !
Au moment de servir, mixez finement le contenu du saladier, insistez bien ! Mélangez tout les ingrédients du dessus. Versez le gaspacho dans les assiettes, déposez un peu du mélange du dessus... dessus et terminez avec un filet d'huile d'olive... enfin Damien lui finirait par une pincée de piment...
Vous pouvez aussi retrouver une autre recette inspirée par Damien et son livre en cliquant sur la photo juste en dessous...
http://doriannn.blogspot.fr/2016/10/damien-750g-la-table-et-moi-et-un-wok.html
Mais pourquoi, et la semaine prochaine je vous fait gagner quoi... est-ce que je vous raconte ça...

samedi 13 mai 2017

Qu'est-ce que je vais faire du reste de restes qu'il reste... Mes lasagnes aux courgettes et à la brousse...

Quand je suis en train d'écrire un livre... en gros tout le temps depuis environ 5 à 6 ans, je produits beaucoup de bouffe, et quand je dis beaucoup, c'est beaucoup beaucoup ! Et forcément j'ai beau gaver ma p'tite famille et les amis de chacun et des fois même les amis des amis et même des fois des gens dont finalement plus personne ne sait qui ils sont... et bien il finit toujours par rester des tas de trucs et de machins dans mon frigo.
Avant mon problème c'était le même que chacun, faire quelque chose de toutes ces petites choses qui n'avaient pas fini dans le plat que je venais de faire, un demi-oignon par-ci, un bout d'courgette par là, un rogaton de fromage et un morceau de talon de jambon... La vie courante de tous et chacun ouvrant son frigo quoi. Sauf qu'aujourd'hui mon problème est donc passé au format XXL et je pourrais même ajouter quelques X.
Du coup celui qui ouvre le frigo, avant de s'autoriser à manger quelque chose me demande presque toujours s'il peut manger telle ou telle chose, de peur d'avaler les ingrédients de ma prochaine recette... jusque là rien d'étonnant, sauf que la réponse est souvent, oui oui tu peux prendre la demi-botte de carottes, la tome à peine entamée ou le quart de jambon... c'est des restes ! Mes restes ressemblent parfois aux courses de bien d'autres !
Et forcément comme je lutte pour ne pas jeter, je cuisine aussi ces « restes » et il y a encore plus à manger, des plats qui eux-mêmes feront d'ailleurs peut-être de petits restes... Des fois j'ai l'impression d'être l'apprenti sorcier qui a beau tailler, couper, préparer... il y a toujours plus, toujours de plus en plus à manger dans mon frigo et quand je dis mon frigo je devrais dire mes frigos...
Et voilà, aujourd'hui mes restes à passer se composaient de quelques courgettes et d'un joli pot de Brousse, enfin de ça et de biens d'autres choses, mais avec ça au moins je savais quoi faire puisque j'avais repéré un très joli gratin dans le dernier Slowly Veggie, un gratin que j'ai un peu remis à ma sauce.
Mes lasagnes aux courgettes et la brousse...
Ingrédients : 4 courgettes – 350g de Brousse – 1 douzaine de feuilles de lasagne – 20cl de crème liquide entière – 6 branches de thym effeuillées – 4 càs d'huile d'olive – 1càs d'huile pimentée (d'huile à pizza) - sel et poivre
Lavez les courgettes, enlevez les extrémités puis passez-les à la mandoline pour les tailler en fines lamelles d'environ 3 ou 4 mm. Étalez les lamelles sur des plaques de four couvertes de papier sulfurisé. Il m'a fallu l'équivalent de 4 plaques pour étaler toutes les lamelles et comme je n'en ai que deux eh bien j'ai cuit en deux fois ! Mélangez les deux huiles et badigeonnez les lamelles avec, n'insistez pas trop la courgette aime l'huile et vous risquez de les gorger d'huile.
Enfournez les plaques dans un four préchauffé à 180° pendant une dizaine de minutes.
Pendant ce temps mettez la crème liquide et l'ail dans un mixer et mixez le tout finement, ajoutez la brousse et mixez de nouveau jusqu'à obtenir une jolie crème.
Faites rapidement précuire les feuilles de lasagne. Là, faites très attention à vérifier si la précuisson est nécessaire ainsi que le temps conseillé. Normalement les miennes ne demandaient pas de précuisson mais je les ai quand même passées deux minutes chacune dans une casserole d'eau bouillante légèrement salée, je trouve que ça évite le côté « carton » que la pâte peuvent avoir sans cette phase de précuisson.
Il n'y a plus qu'à faire le montage ! D'abord deux couches de lasagnes au fond du moule, j'ai utilisé un moule à cake d'environ 24 sur 14 cm, ensuite une jolie càs de crème, puis des lamelles de courgettes un peu chiffonnées comme sur la photo puis un peu de thym et on recommence cinq fois pour faire donc six couches. Et on finit par une couche de courgettes mais sans mettre de thym dessus, il ne ferait que brûler, on en mettra un peu du frais juste avant de servir.
Direction le four, toujours à 180° pendant une vingtaine de minutes, juste avant de servir un peu de thym donc, et de poivre, et à table !
Mais pourquoi, bon et maintenant je vais finir quoi... est-ce que je vous raconte ça...

vendredi 12 mai 2017

12 ingrédients 3 nouvelles recettes... Je cuisine une nouvelle fois avec 4 ingrédients !

C'est curieux la cuisine, c'est curieux à quel point tout est souvent une question d'envies... Bon, dans la limite des moyens dont on dispose, bien sûr, parce que si on peut toujours s'arranger avec une envie quand le porte-monnaie est vide, là y'a pas d'arrangements comme disait l'autre ! Donc les envies...
En ce moment je suis dans une grande période où j'ai envie de tout simplifier à tour de bras en cuisine et ça m'inquiète presque parce que je sens qu'un jour je vais préparer une soupe à l'eau et à... l'eau ! Bon, si j'ai un p'tit coup de folie j'y mettrais peut-être un peu de sel mais même ça, c'est pas sûr.
Parce que simplifier c'est bien... en regardant certaines recettes je me dis souvent que certains compliquent les choses pour pas grand chose et qu'avec un poil de moins de ci et de ça ou en faisant différemment on peut faire au moins aussi bien. Donc simplifier c'est bien, mais tant qu'il reste quelque chose dans l'assiette !
Bon comme j'ai les envies changeantes, sans doute que dans peu de temps je vais revenir à des choses plus compliquées où je mettrais plein de choses et de machins... Mais en attendant retour à mes p'tites recettes en 4 Ingrédients toujours extraites de mon ouvrage paru chez Solar, Je Cuisine avec 4 ingrédients, histoire de vous simplifier la cuisine à vous aussi !
Nuage crémeux au fraises
Ingrédients :20cl de crème liquide, 6 petits suisses, 350g de fraises, 6càs de miel
Lavez et équeutez les fraises. Réservez-en 2 et coupez les autres en tout petits cubes.
Chauffez une petite casserole à feu moyen et versez-y 4càs de miel. Dès qu’il est chaud versez la moitié des fraises et laissez-les cuire 3 minutes.
Retirez du feu et videz le miel aux fraises dans un bol pour les laisser refroidir. Ajoutez alors l'autre moitié des fraises coupées en morceaux.
Mélangez la crème liquide et les petits suisses dans un saladier puis fouettez le tout au batteur électrique jusqu'à obtenir une mousse légère.
Montez les desserts en versant dans des verrines alternativement la mousse et les fraises, terminez les couches par une couche de mousse.
Versez un peu du miel restant sur chaque verrine et terminez en déposant une demi-fraise par dessus.
Ingrédient en plus : 1 pêche blanche – Coupez la pêche en tout petits cubes comme les fraises et mélangez-les aux fraises.
Feuilleté au chèvre
Ingrédients : 200g de pâte feuilletée,  90g de fromage frais de chèvre, 90g de pousses d’épinard, 1 jaune d’œuf
Faites chauffer une poêle à feu doux, dès qu'elle est chaude déposez-y les pousses d'épinard et couvrez. Laissez sur le feu 3 minutes puis videz les pousses cuites sur du papier absorbant et égouttez-les le plus possible. Hachez-les alors finement au couteau.
Ecrasez le fromage à la fourchette, poivrez et mélangez-le à l'épinard.
Préchauffez votre four à 180°.
Etalez finement la pâte puis découpez-y 8 cercles d'environ 10cm de diamètre.
Déposez 4 disques de pâte sur une plaque couverte d’une feuille de cuisson.
Séparez le mélange de fromage et d'épinard en quatre et formez 4 palets.
Déposez un palet sur chaque disque de pâte. Badigeonnez le tour du disque de pâte au jaune d'œuf à l’aide d’un pinceau.
Posez le deuxième cercle de pâte par dessus et scellez les bords en écrasant légèrement avec le pouce puis finissez de sceller en écrasant tout le tour avec les pointes d'une fourchette.
Badigeonnez le dessus des feuilletés au jaune d'œuf et enfournez pour 20 à 25 minutes.
Servez dès la sortie du four.
Ingrédient en plus : 1càs de pignons. Hachez finement les pignons et ajoutez-les au moment de mélanger le fromage et les épinards.
Frozen yogurt aux fraises
Ingrédients : 300g de fraises – 250g de yaourt du type velouté – 4càs de sucre en poudre – 20g de meringue
Coupez les fraises en petits morceaux et faites-les congeler pendant au moins 4 heures.
Une heure avant de préparer les glaces mettez aussi les yaourts au congélateur ainsi que les verres servant pour les frozen yaourts
Versez dans le mixer le yaourt, les fraises et le sucre et mixez le tout finement.
La glace va se former rapidement en mixant, n'insistez pas trop pour qu'elle ne fonde pas.
Versez-la dans les verres.
Ecrasez la meringue et répartissez-la sur la glace, décorez avec une demi-fraise.
Ingrédient en plus : 8 feuilles de menthe. Hachez grossièrement la menthe et ajoutez-la en même temps que les autres ingrédients dans le mixer.
Mais pourquoi, et si je faisais une soupe aux cailloux... c'est simple ça ! est-ce que je vous raconte ça...